Ouffet plus réaliste

Ouffet-Warzée 2 Vottem 0

A.R.

Succès pas si facile que ça d'Ouffet-Warzée qui a usé à merveille des phases arrêtées. « On a joué contre une équipe qui jouait au foot, dit Johan Grommen. Il fallait qu'on tienne les avants à l'œil et on a fermé derrière. » Tout s'ouvre à la suite d'un penalty. « Je suis loin de la phase et je ne peux rien dire, dit Grommen. Eux peuvent avoir un penalty à la 75e». Du côté de Vottem, on ne partage pas le même point de vue. «On ne mérite pas d'être battu mais de mener 0-2 à la pause, assure Raphaël Boccardo. Le penalty pour Ouffet est inexistant. Notre adversaire ne m'a pas impressionné. On a frappé trois fois sur la latte. »