Mara: Catherine lance une micro-boulangerie artisanale dans son atelier à la maison

Ce lundi, la boulangerie Mara livrera pour la première fois ses pains au levain naturel à base de farines locales depuis son petit atelier de Bergilers.

Frédéric Renson
Mara: Catherine lance une micro-boulangerie artisanale dans son atelier à la maison
Catherine Louis a décidé de se lancer à mi-temps dans la fabrication de pains comme elle les aime depuis son atelier dans l’ancienne salle de jeux familiale. ©Yves Bircic

Le contexte sanitaire peut parfois avoir des effets collatéraux positifs. Comme un électrochoc qui vient réorienter une carrière toute tracée. Même si elle tient à garder un mi-temps en tant que chargée de projet d'innovation chez Safran Aero Boosters "pour le besoin de travailler en équipe et celui de relever ces challenges d'entreprise", l'Orétoise Catherine Louis (46 ans) lance une activité complémentaire dans la boulangerie artisanale sous l'enseigne "Mara". "C'est ainsi qu'on appelle les marraines dans la famille. J'aimais bien, car cela renvoie à l'idée d'une bienveillance dans l'esprit de vendre du pain de qualité à mes clients, confie cette psychologue de formation qui a toujours été fan du petit-déjeuner. C'est mon repas préféré de la journée. Un moment que j'adore. Trouver du bon pain n'est pas toujours facile. Avec ce qu'on entend sur le gluten et les sucres, je me suis mise à faire du pain pour notre petite famille."

L’atelier dans l’ancienne salle de jeux

L'envie d'en faire une activité complémentaire a germé quand le volume des projets dans le secteur aéronautique a pâti de la crise sanitaire. Après une année de formation à l'IFAPME de Villers-le-Bouillet, Catherine Louis décidait de passer par le jury central. "À l'IFAPME, la formation était fort axée sur la pâtisserie. Or, ce qui m'intéressait, c'était de faire du bon pain." Son jury central en poche, Catherine Louis a pu avoir un numéro d'entreprise pour vendre du pain. Sans oublier le feu vert de l'Afsca aux normes de laquelle l'ancienne salle de jeux des deux garçons de la maison a été transformée en petit atelier boulangerie avec du matériel professionnel de deuxième main. C'est de là que sortiront, à partir de ce lundi, les pains au levain naturel à base de farines (froment, épeautre, seigle) en provenance de la ferme Schalenbourg (Haneffe). "J'ai d'abord fait des tests auprès de mes proches en décembre, car il faut se faire la main avec les paramètres de pétrissage et les températures du four. Les échos ont été positifs. Mes deux garçons ont adhéré, et ça, cela veut tout dire… Je débute avec une dizaine de pains, depuis le blanc classique au multicéréales en passant par le gris et le sucré dont un cramique aux cranberries très apprécié." S'ajouteront à la carte de la micro-boulangerie artisanale orétoise, des pains d'épice et autres biscuits sucrés et salés faits maison.

Deux fournées par semaine

En attendant de tisser son réseau de lieux de dépôt en Hesbaye (il en existe déjà deux mais à Visé), les livraisons des pains de "Mara" s'organiseront depuis le domicile de Bergilers les lundis et vendredis de 16 h 30 à 18 h 30. "Les commandes se prennent via un formulaire en ligne la veille pour midi au plus tard et je lance ensuite ma pâte pour une longue fermentation qui va réduire l'indice glycémique et améliorer le développement des saveurs."

La gamme des prix est celle d’une boulangerie artisanale.

Rue des Clercs, 16, à Oreye. info@mara-boulangerie.be