Émile Jacques, un tardif as du tennis

Le Nandrinois Émile Jacques joue au tennis dans trois pays différents : Belgique, Allemagne et France. Une passion dévorante.

Thierry DELGAUDINNE
Émile Jacques, un tardif as du tennis
TD 2 grand.jpg ©ÉdA Thierry Delgaudinne

Dans la vie d'Émile Jacques, il y a bien sûr le tennis. Mais aussi le football. C'est d'ailleurs par ce sport que le Nandrinois a débuté. «J'ai débuté au football à l'Union Hutoise, raconte-t-il. J'ai joué jusqu'en juniors. Il y avait dans l'équipe un certain Alexis Housiaux, un élément physique et Jean-Marie Verniers, un excellent joueur. J'ai arrêté car les choix n'étaient pas toujours faits en fonction de la qualité des joueurs ou de leurs présences aux entraînements, mais en fonction de celle des parents.»