On siphonne le réservoir de son camion trois fois en un mois

La nuit passée, un chauffeur poids lourd indépendant a surpris deux jeunes en train de siphonner le réservoir d’un de ses camions. Le duo, visiblement agacé d’être découvert, s’est ensuite "vengé" sur la voiture du voisin.

Anne-Françoise Bertrand
On siphonne le réservoir de son camion trois fois en un mois
Le duo a été surpris par le propriétaire du camion, qui a même pu relever le numéro de plaque de leur voiture. ©DOC

Il était environ 2 h 30 du matin ce vendredi quand Éric Deflandre, chauffeur poids lourds indépendant à la tête d'Agri-Rental, et sa compagne, ont été réveillés par les aboiements de leur chien. En se penchant par la fenêtre de l'étage, le Modavien a surpris deux jeunes en train de siphonner le réservoir d'un de ses trois camions. "J'ai vu de loin qu'ils avaient déjà chargé 3-4 bidons dans le coffre de la voiture. Je les ai interpellés, ils ont vite chargé le reste et ont commencé à m'insulter, en me disant qu'ils allaient se venger sur ma voiture." Sauf que la voiture à laquelle ils s'en sont pris, qui était garée devant le salon de coiffure de la compagne du camionneur, Route de Strée, n'était pas la sienne mais celle du voisin. Qui se retrouve maintenant avec un pare-brise et les rétroviseurs cassés par une barre de fer… Le duo s'est ensuite enfui en trombe, empruntant même un sens interdit.

«Retrouvés» grâce aux réseaux sociaux

Le couple a eu le temps de prendre quelques photos de l'incident et de la voiture (une VW Polo blanche) et les a diffusées ce matin sur les réseaux sociaux, à la recherche d'éventuels témoins. "Une demi-heure après, quelqu'un m'a appelé pour me dire à qui appartenait la voiture, reconnue grâce au numéro de plaque. Ce serait celle d'une dame de Vierset-Barse, sûrement la maman d'un des deux jeunes. On a nous-mêmes été jeunes et cons mais ça reste du vol, probablement pour la revente, et, oui, je vais déposer plainte, parce qu'il ne faut pas laisser la porte ouverte à ce genre de comportement."

Plus de 2 000€ de perte

Ce n'est pas la première fois qu'Éric Deflandre est la cible de voleurs de carburant. "Avant, ça arrivait genre une fois par an, pour 40-50 litres, comme si les gens voulaient juste se dépanner. Mais là, c'est la troisième fois en un mois. La première fois, on m'a pris 400 litres, 550 litres la deuxième et cette nuit, comme on les a surpris, ils n'ont eu le temps de prendre que 150-200 litres. Mais ils ont cassé les bouchons du réservoir pour y avoir accès." Un préjudice de plus de 500€, à ajouter donc aux 1500€ déjà perdus lors des deux premiers siphonnages… qui avaient eu lieu juste devant la gendarmerie.