Marchin : théâtre et musique se conjuguent avec le cirque à Latitude 50 (photos et vidéo)

26 étudiants ont investi la scène de Latitude 50 à Marchin. Une proposition artistique élaborée durant 10 jours de résidence. Un pari qui a cartonné.

caroline viatour

Pour cette quatrième Nuit du Cirque organisée dans 10 pays à travers le monde, le Cirque de Latitude 50 s’est illuminé par la présence de 26 étudiants issus de l’École Supérieure des Arts du Cirque (ESAC), l’École Supérieure d’Acteurs (ESACT) et du Conservatoire Royale de Liège (CRLG). Mêler théâtre, musique et cirque, il fallait oser. Le spectacle Tohu-Bohu est une proposition réalisée au terme de 10 jours de résidence à Grand-Marchin, avec l’expérience de Sara Selma Dolorès. "C’est une rencontre, un projet qui ne se fait pas souvent, amorce Reynaldo Ramperssad, directeur de l’ESAC. Je pense d’ailleurs que c’est la première fois qu’on mêle les trois secteurs culturels de cette façon. C’est une voie vers laquelle j’ai envie d’aller de plus en plus. Pour les jeunes, c’est l’occasion de rencontrer d’autres artistes avec des univers différents mais aussi de potentiels futurs partenaires. L’objectif n’est pas d’apprendre le domaine de l’autre mais plutôt de faire en sorte de les rassembler, de les mettre ensemble au service d’un projet commun. C’est sans aucun doute une proposition qu’on souhaite renouveler régulièrement. L’école devient parfois un cercle fermé alors qu’il faut justement ouvrir les portes et se décloisonner."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.