Marchin : le château du Fourneau, le camp juif passé sous les radars de l’histoire

Le saviez-vous ? Le château du Fourneau était autrefois un centre fermé pour les Juifs. Jean-Pierre Callens entretient la mémoire pour faire découvrir une page oubliée de l’histoire.

caroline viatour
 Entre juin 1939 et mai 1940, le château du Fourneau vivait ses heures sombres. Un camp fermé pour les réfugiés juifs. Parmi les déportés, 88 d’entre eux ont pris la direction d’Auschwitz-Birkenau.
Entre juin 1939 et mai 1940, le château du Fourneau vivait ses heures sombres. Un camp fermé pour les réfugiés juifs. Parmi les déportés, 88 d’entre eux ont pris la direction d’Auschwitz-Birkenau. ©EdA - 60266239165

L’histoire avait été oubliée mais elle avait néanmoins été remise au goût du jour par Jean-Pierre Callens dans son ouvrage Les réfugiés juifs au camp de Marneffe. Paru en 2015, le livre avait de quoi faire remonter les souvenirs et pourtant… Ce pan de l’histoire marchinoise demeure encore aujourd’hui (trop) méconnu. "J’ai peu entendu parler de cette histoire, confie Éric Lomba, ancien bourgmestre de Marchin. Comment se fait-il que dans la mémoire on n’ait pas de traces de ça ? Est-ce que c’est parce que c’est une histoire qu’on voulait oublier ?" Pour en parler, il faut d’abord remonter dans de lointains souvenirs.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...