Marchin: l’ASBL Domisiladoré tourne à deux vitesses Covid

Le foyer de nuit marchinois pour handicapés mentaux s’est réorganisé en deux bulles pour affronter la crise sanitaire.

Frédéric Renson
F.R
Marchin: l’ASBL Domisiladoré tourne à deux vitesses Covid
La vie au foyer de nuit Domisiladoré a été réorganisée en raison de la crise Covid. ©ÉdA Renson – Archives

Quand l'ASBL Domisiladoré a pris possession de son foyer de nuit construit au cœur de Marchin à la mi-décembre 2019, personne n'imaginait que l'accueil des résidents connaîtrait un tel coup de frein quelques mois plus tard seulement avec la crise Covid. «On a été à l'arrêt du 13 mars au 31 juillet, témoigne Dominique Peters, la présidente de l'ASBL. Pour nos résidents handicapés mentaux légers à modérés, avec parfois un handicap moteur associé, l'impact psychologique aura été important. Ils venaient à peine de prendre leurs marques, qu'on les renvoyait dans leurs familles. Oui, ils ont déprimé chez eux.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...