Le CPAS trop court de 89 000 €

Les temps sont durs. Et le président du CPAS, Jean Michel (PS) l’a bien rappelé mercredi soir lors du conseil communal. La commune a ainsi enregistré une modification budgétaire de 89 000 € pour permettre de renflouer le CPAS. L’année 2012 fut assez douloureuse pour le centre public. D’une part, les interventions ont augmenté sensiblement. Et d’autre part, toute une série de subsides ne sont pas parvenus. «On a une explosion de l’aide sociale, constate le président. On a eu des frais d’hébergement pour les personnes âgées, l’augmentation des charges locatives, plus de frais paramédicaux.»

E. H.

De l'autre côté, le CPAS a perdu 37500€ de subsides pour ses initiatives locales d'accueil (ILA), 22500€ provenant du ministre Antoine «et un manque à gagner sur les repas de la Maison des solidarités.»