Avec regret, la Commune de Lincent va devoir vendre le presbytère de Racour

Incapable de faire face aux frais de restauration, la Commune de Lincent va se résoudre à vendre un patrimoine d’exception. Le presbytère de Racour sera vendu aux enchères.

Jean-Louis Tasiaux
 La belle maison nécessite de lourds travaux de restauration que la Commune ne peut assumer seule.
La belle maison nécessite de lourds travaux de restauration que la Commune ne peut assumer seule. ©Google

C’est à contrecœur que la décision a été prise. La Commune de Lincent s’apprête à se défaire du presbytère de Racour. Un joyau de son patrimoine qui remonte au XVIIIe siècle (lire ci-contre). Cette belle maison classée abritait le prêtre de la paroisse jusqu’il y a un peu plus d’un an. Elle a ensuite servi à héberger des migrants.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...