Son commerce de la rue du Vieux Pont, à Huy, coincé par un chantier

Elle a le seul commerce de la rue du Vieux Pont, à Huy. Lucie Halleux doit concilier son job avec les travaux de l’Esplanade. Et là, avec une tranchée devant chez elle.

Catherine Duchateau
 Le chantier de l’esplanade s’est «rallongé» jusqu’à la rue du Vieux pont et le commerce de Lucie Halleux.
Le chantier de l’esplanade s’est «rallongé» jusqu’à la rue du Vieux pont et le commerce de Lucie Halleux. ©eda C.Du

Que des travaux soient entrepris, elle l’accepte. C’est ainsi qu’on fait évoluer une ville. Alors le gros chantier devant le Shopping Batta en vue d’y réaliser une esplanade, Lucie Halleux en a pris son parti. Mais lorsqu’on est venu trouer devant chez elle sans l’avertir, la Hutoise a tout de suite moins accepté… Des travaux oui, mais elle veut que son commerce continue à être accueillant, à permettre à ses clients de l’y rejoindre avec leurs toutous. Car Lucie Halleux est gérante du salon de toilettage Pretty Dog, rue du Vieux Pont. Elle a le seul commerce de la petite rue en pavés, à deux pas du commissariat de la rive gauche. Et depuis hier mardi matin, la chaussée, déjà en cul-de-sac avec le chantier de l’esplanade Batta, est encore un peu plus "courte". Une tranchée barre l’accès à son commerce mais sans le rendre inaccessible. "On est venu placer un panneau interdisant le stationnement, mais on n’a pas prévenu les riverains, regrette-t-elle. Et sur le panneau, il n’y a pas de date indiquée." Donc, la commerçante ne sait pas la date de fin du chantier. "Le chef de chantier est bien passé après que j’ai contacté le bourgmestre. Mais j’étais occupée avec une cliente, il n’a pas attendu et est reparti tout aussi vite."

Le salon de toilettage existe dans cette petite rue de la rive gauche depuis 1999. Lucie Halleux l’a repris en 2013 et depuis, elle prend en charge les chiens de ses clients. Les travaux ont-ils un impact sur son chiffre d’affaires ? Clairement, on ne sait pas aller jusqu’à son commerce depuis le bas de la rue, il faut faire le tour. "Un impact sur mon commerce ? C’est difficile à dire. Certains clients me disent qu’ils ont plus de mal à venir jusqu’ici ou de se garer. J’ai beaucoup de personnes plus âgées ou encore à mobilité réduite et c’est plus difficile pour elles. Alors oui les travaux doivent être faits mais qu’on prévienne au moins… Ainsi, je sais alerter ma clientèle."

Prévenus, les riverains l’ont été, selon le bourgmestre f.f. Éric Dosogne. "C’est un soubresaut dans le cadre du chantier de l’esplanade. On a fait une tranchée pour un câble de téléphone. Oui, c’est devant le commerce mais c’est le temps de poser le câble puis de remblayer." Et il ajoute: "il y a toujours des désagréments quand on a un chantier. Mais l’entreprise a pris contact verbalement avec les riverains."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...