Bientôt un chien-policier à la zone de police de Huy

La zone de police de Huy va s’adjoindre les services d’un maître-chien et donc aussi d’un chien de patrouille. On ne les verra pas dans les rues de Huy avant le début de l’année prochaine. Et il pourrait même y en avoir deux.

Catherine DUCHATEAU
 La zone de police aura bientôt son maître-chien et son chien.
La zone de police aura bientôt son maître-chien et son chien. ©ÉdA – 502041294117 

Voilà une nouvelle qui est le fait d’un pur hasard… La zone de police de Huy va engager un maître-chien, et donc aussi un chien de patrouille. Le collège communal a acté la décision ce lundi matin. "C’est un heureux concours de circonstances qui a lancé le sujet sur la table", reconnaît Jean-Marie Dradin. Et le chef de corps d’avouer qu’il n’était, au départ, pas favorable à l’accueil au sein de sa police d’un maître-chien et de son toutou. "Je pensais que ma zone était trop petite pour ce type d’outil, sans être péjoratif à l’égard du chien. Mais le chien reste un outil pour nous." Sauf que le Hutois a eu l’occasion d’en discuter avec d’autres chefs de corps "qui m’ont justement dit qu’une petite zone, c’était l’idéal pour travailler avec un chien". Un chien policier en interventions, "il remplace une section. Et quand on a peu de capacités, c’est intéressant." Alors que le chef de corps revoyait son approche de la problématique, il était interpellé par le bourgmestre f.f. Éric Dosogne sur l’opportunité d’avoir un maître-chien. "L’arrivée d’un maître-chien rencontre la volonté de visibilité et de proximité de notre police exprimée dans le plan zone de sécurité et son objectif stratégique lié à la sécurité dans l’hypercentre", commente le bourgmestre. Que le collège et la police soient sur la même longueur d’ondes au même moment, "c’était un signe", reconnaît le chef de corps de la police aujourd’hui.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...