Il joue trop facilement des poings à Huy

La dernière bagarre est survenue quelques heures avant le prononcé d’un jugement pour coups et blessures volontaires…

Catherine Dethine
 L’homme a poussé au sol l’autre automobiliste de 74 ans, qui a souffert de plusieurs fractures graves.
©Jonathan Stutz – stock.adobe.com 

L’Amaytois n’a que 27 ans. Néanmoins, son palmarès en termes de coups et blessures remonterait à 2016. En décembre, il comparaissait pour deux faits. Le premier date de juillet 2020, à Amay. Alors qu’il est bien éméché, il tente d’embrasser un mineur d’âge qui le repousse. Échaudé, il le gifle. Le second volet se déroule le 26 décembre 2021, dans un café de la Grand-Place de Huy. Là, le prévenu "se prend la tête" avec un autre client. La tension monte, des tabourets et une table sont projetés contre la vitrine du café. Un geste qui, selon les caméras du café, serait attribué non pas au prévenu mais à l’autre individu. Un individu qui, pour la petite histoire, était convoqué à l’audience mais dans un autre dossier.

Pour le premier fait, après le dépôt d’une plainte par le mineur, le dossier a débouché sur une médiation. Le prévenu s’est engagé à entamer une formation de type Arpège/Prélude et à avoir un suivi psychologique, qu’il n’a néanmoins pas finis. Quant au second fait, pour le Parquet, il s’agit davantage d’une scène de coups réciproques. Il requiert donc une peine de travail de 80 heures.

Du côté de la défense, on sollicite l’acquittement car le coup de poing qui a envoyé l’adversaire à l’hôpital avec 7 jours d’incapacité, s’inscrirait "dans un contexte de provocation". C’est l’autre qui jette les tabourets et la table. Son client n’a fait que se défendre.

Jugement le 8 février.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...