Si on repensait le marché de Noël de Huy ? « L’énorme chapiteau n’attire pas et il n’y a rien de féerique »

Le marché de Noël plie bagage mais pour Olivier Loumaye, il est déjà temps de penser à l’édition 2023. Et d’imaginer un autre agencement.

caroline viatour
 Le marché de Noël n’a pas eu le succès escompté. Quelles sont les pistes de réflexion?
Le marché de Noël n’a pas eu le succès escompté. Quelles sont les pistes de réflexion? ©Heymans 

L’heure est au démontage et au rangement sur la Grand-Place. Le marché de Noël remballe ses décos et sa piste de roller jusqu’à l’année prochaine. Une édition en demi-teinte qui n’aura pas complètement séduit le public hutois et les touristes. Les organisateurs et les commerçants présents ont essuyé une baisse de fréquentation, allant jusqu’à 60% pour la piste de roller qui remplaçait la patinoire. À l’heure du bilan, certains expliquaient cette désertion par le manque de magie de Noël. "Je pense qu’il faut apporter un peu plus de féerie et de magie à ce marché de Noël, étayait Sabine Grenson, du Traiteur. On n’a rien pour se démarquer comme c’est le cas par exemple à Ciney ou Durbuy où il y a une véritable identité." Un constat que beaucoup partageaient.

Aujourd’hui, c’est au tour d’Olivier Loumaye, propriétaire du Littéraire, café situé sur la Grand-Place, de réagir également. "Je ne veux pas cracher dans la soupe et je veux avant tout être dans une démarche positive et constructive mais pour moi, il faut vraiment changer les choses." Le marché de Noël dans sa configuration actuelle ne séduit définitivement pas. Boudé par le public mais aussi par les commerçants qui veulent lui donner un second souffle.

« La réflexion doit se faire avec tous les acteurs »

Ce qui contrarie Olivier Loumaye ? L’agencement et la disposition. "L’énorme chapiteau n’attire pas et il n’y a rien de féerique. C’est disproportionné et ça occulte tout le charme de la Grand-Place, argue-t-il. Ce genre de chapiteau est bon pour les rallyes ou les foires à bestiaux mais pas pour un marché de Noël. Les touristes veulent rêver et se rendre là où il y a de la magie. Il n’y a rien d’esthétique avec ce chapiteau. Les perspectives de la Grand-Place sont massacrées par ce mastodonte gigantesque et on ne voit même plus l’hôtel de ville alors que c’est le plus beau bâtiment."

Loin de lui l’envie de simplement pousser un coup de gueule. Olivier Loumaye profite de ce bilan pour amorcer la réflexion. Le marché de Noël de Huy devrait-il être repensé ? "Oui, évidemment. Dans sa configuration actuelle, il fait du tort aux commerçants de la Grand-Place et n’attire personne. Il n’y a qu’une seule entrée à l’opposé de mon établissement. Le marché de Noël débute par le côté de la place le moins touristique. Il faudrait plusieurs ouvertures, ajoute le commerçant Hutois. On se sent laissé pour compte. Il faut plus d’équité pour tout le monde. Et sans doute faire les choses différemment. Déjà, un marché de Noël doit se passer à l’extérieur et pas sous un chapiteau. C’est ce qui rend les festivités de fin d’année magiques. L’événement doit être repensé et la réflexion doit se faire avec tous les acteurs et commerçants du centre-ville."

Le patron du Littéraire chiffre par ailleurs une baisse de fréquentation dans son établissement de 60% durant la période du marché de Noël. Alors, quelle solution pour que les Plaisirs de Noël arrêtent de lui tourner le dos ?

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...