La Ville de Huy luttera avec la CILE contre les logements inoccupés

La Ville de Huy s’associe à la CILE. Elle pourra fournir les données de consommation d’eau pour mieux cibler les logements inoccupés.

C.Vi.
 Huy compte de nombreux logements inoccupés. Et veut les débusquer.
Huy compte de nombreux logements inoccupés. Et veut les débusquer. ©Photo News

Pas toujours facile pour Huy d’identifier les bâtiments qui sont inoccupés et d’en connaître le nombre exact. Pour aider dans cette lutte contre la crise du logement, la CILE (Compagnie liégeoise des eaux) propose aux Communes wallonnes de fournir les données de consommation d’eau pour mieux cibler les bâtiments désertés par leurs propriétaires. Une bonne idée quand on sait que la Wallonie manque parfois cruellement de logements. Une proposition à laquelle vient d’adhérer la Ville de Huy. "C’est un fléau dans beaucoup de villes, amorce Éric Dosogne, bourgmestre ff. Ce projet pourra donc contribuer à faire la chasse aux logements inoccupés. Ce sera un bon outil pour avancer dans cette dynamique. On sait qu’à Huy, certains propriétaires sont connus pour délaissés leurs bâtiments mais il y en a certainement beaucoup d’autres qu’on ignore." Une mesure qui s’ajoutera ainsi à celle qui consiste à taxer les habitations vides. Actuellement, la Ville ne dispose pas de données chiffrées quant à la problématique mais parmi les quartiers les plus touchés, on note par exemple celui des Fossés. Le collège communal organisera par ailleurs une commission prochainement avec l’ensemble des conseillers communaux pour faire un état des lieux des bâtiments vides sur le territoire et également savoir ce que la taxe rapporte à la Ville annuellement.