La taxe sur les déchets nucléaires revue à la hausse et fixée à 60 € par m3

La nouvelle taxe sur le stockage des déchets radioactifs a été adoptée lundi soir au conseil communal. Avec un goût amer pour certains.

C.Vi.
 La taxe passe de 50 € à 60 € par m3 suite à la réunion avec les différents groupes politiques.
La taxe passe de 50 € à 60 € par m3 suite à la réunion avec les différents groupes politiques. ©© ÉdA – Jacques Duchateau 

Pour les groupes de l’opposition, il était temps. Le sujet fait débat depuis des années et a été à l’origine de nombreuses crispations. Et c’est Rodrigue Demeuse, conseiller communal Écolo, qui ouvre la danse. "On demande cette taxe depuis des années. Cette augmentation de 10 € rapportera minimum 800 000 € supplémentaires chaque année (la majorité avait, au départ, fixé la taxe à 50 € et chiffré les recettes annuelles à 4,3 millions d’euros) . On votera bien évidemment pour mais on regrette le manque d’anticipation. Nous demandons des discussions depuis 2018 et on se retrouve aujourd’hui à devoir prendre des décisions dans l’urgence. Ce n’est qu’à la suite des nombreuses questions et difficultés soulevées par l’opposition lors du dernier conseil communal que la majorité a finalement décidé d’organiser une commission sur le sujet. Et force est de constater que ce travail collectif a non seulement permis, grâce à l’opposition, de renforcer la solidité juridique du règlement, mais surtout d’aller chercher plusieurs centaines de milliers d’euros supplémentaires, via une augmentation du taux et son indexation automatique. Alors qu’il s’agit d’un enjeu essentiel pour l’avenir de la Ville, cela démontre à quel point il aurait été utile de travailler autrement dès le départ, en associant toutes les forces vives."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.