Sécurité: la centrale nucléaire de Tihange fait l’objet d’une surveillance accrue

L’Agence fédérale de contrôle nucléaire a placé la centrale de Tihange sous surveillance accrue en raison de manquements dans sa politique de sécurité, ont indiqué mardi en sous-commission de la Chambre des représentants de cette autorité.

 Des manquements dans la politique de sécurité de la centrale ont été relevés.
Des manquements dans la politique de sécurité de la centrale ont été relevés. ©© EdA - Jacques Duchateau

L’AFCN avait déjà constaté, à la suite de divers incidents techniques, une certaine "complaisance" concernant les règles sur le site de la centrale en 2015. 

Ces problèmes sécuritaires n’ont pas disparu, a déclaré An Wertelaers, directrice du département "installations et déchets"de l’AFCN. 

"Récemment, il y a eu une série de petits incidents. Pris séparément, ils ne sont pas à dramatiser, mais pour l’AFCN ils ne sont pas tolérables dans une centrale nucléaire. Nous sommes stricts sur ce point. Nous sommes donc passés au niveau accru de surveillance." 

Cette mesure est en vigueur depuis mi-octobre, a confirmé le chef du service "établissements nucléaires", Frederik Van Wonterghem. Les inspections sont renforcées, a priori jusqu’au moins le mois de février.