Débat du jour : va-t-on couper l’éclairage public la nuit dans nos Communes ?

Les 31 communes de l’arrondissement seront-elles plongées dans le noir du 1er novembre au 31 mars, de minuit à 5 h du matin ? RESA et Ores l’ont proposé. Mais ce n’est pas aussi simple que ça…

Catherine DUCHATEAU
 Wanze est prêt à couper l’éclairage ornemental, mais en ce qui concerne l’éclairage public, le collège réfléchit.
Wanze est prêt à couper l’éclairage ornemental, mais en ce qui concerne l’éclairage public, le collège réfléchit. ©Heymans 

La crise énergétique touche tout le monde, le citoyen comme les pouvoirs publics. S’éclairer coûte désormais cher. Alors que les autoroutes ne sont plus éclairées de nuit, pourquoi ne pas imaginer couper l’éclairage des routes dans les villes et les communes ? Autant celui des routes communales que régionales (que paient les Communes) d’ailleurs. L’opérateur de réseau RESA et le gestionnaire wallon Ores ont ainsi écrit aux communes de la province de Liège. Leur proposition ? Couper l’éclairage pendant la nuit, de minuit à 5h du matin, du 1er novembre au 31 mars. La raison en est toute simple: l’éclairage pas payé est celui qui n’est pas utilisé. "Il y a l’aspect économie pour nos partenaires communaux", explique-t-on chez Ores qui dessert six communes sur Huy-Waremme: Lincent, Clavier, Ferrières, Hamoir, Ouffet et Tinlot. "Tout comme le privé, les Communes reçoivent les fractures de leurs fournisseurs et elles ne font qu’augmenter. On leur a dès lors proposé de réduire leurs factures pendant la période de l’année la moins fréquentée."