Arrestations de dealers rive gauche: « On a fait des prises significatives »

Opération policière musclée ce matin à Huy. Plusieurs dealers ont été arrêtés et le dossier est à l’instruction. Les dealers devront en découdre avec la justice.

caroline viatour
 La police de Huy a mené une intervention policière ce matin rue Entre Deux Portes. Elle a procédé à plusieurs arrestations.
La police de Huy a mené une intervention policière ce matin rue Entre Deux Portes. Elle a procédé à plusieurs arrestations. ©ÉdA

Les riverains et commerçants de la rive gauche se sont levés avec les lumières bleues des gyrophares. La police hutoise s’y est déployée pour une action antidrogue qui ne sera pas passée inaperçue. Une intervention qui fait suite au sentiment d’insécurité que ressentent de nombreux Hutois. Alors certains pourront se réjouir en se disant "cette fois, c’est fait".

Du côté de la Ville de Huy, tous les problèmes ne sont pas réglés mais c’est déjà un fameux pas. "Je suis très satisfait, l’action aura été efficace, se réjouit Éric Dosogne, bourgmestre f.f. On sait bien qu’on ne saura pas complètement éradiquer le phénomène de drogue mais on peut en tout cas décourager les auteurs et leur pourrir la vie comme ils le font avec les autres."

Un état d’esprit partagé par le chef de corps Jean-Marie Dradin. "Nous sommes intervenus à la rue Entre Deux Portes. Le dossier est à l’instruction. Nous ne pouvons donc pas tout dévoiler mais nous avons fait des prises significatives, assure-t-il. Je suis extrêmement satisfait du résultat et du travail de préparation mené par mes collaborateurs."

« Nous ne sommes pas inactifs »

La police hutoise n’aura donc pas fait choux blanc. Souvent décriée par les citoyens qui pointent du doigt leur "inactivité", la police de Huy pose ainsi un geste fort pour rassurer sa population. Et permet également au chef de corps de s’en défendre, preuve à l’appui cette fois. "Face à la montée des difficultés liées au trafic de drogue, nous avons pris plusieurs mesures. D’une part en effectuant des contrôles quotidiens volants, au hasard, en fonction des éventuels comportements suspects et, d’autre part, en menant des dossiers de fond comme nous l’avons fait ce matin. Dans le cadre de la première action, l’objectif est de décourager le deal de rue mais on se rend compte que ce n’est pas suffisant. C’est pour cette raison qu’il y a un vrai travail de fond et d’investigation qui prend du temps. Ce n’est pas toujours évident pour les citoyens de le comprendre mais nous ne sommes pas inactifs." Et la police vient d’ailleurs de le prouver. En ce qui concerne le nombre d’arrestations effectuées, le Parquet n’a pas encore communiqué.