Article abonné offert

Trou de 37000 € dans les comptes: le ministre pouvait sanctionner la Ville de Huy

37 000 €, c’est le montant des charges patronales que l’administration de Huy n’avait pas réclamées au cabinet du ministre Christophe Collignon depuis plus de deux ans pour deux de ses employés détachés. L’erreur a été admise et rectifiée, mais la Ville risquait finalement bien une sanction.

Caroline Viatour
 La Ville de Huy a reconnu son erreur. Un problème d’interprétation de la convention signée pour le bourgmestre f.f., qui assure que tout est réglé et rentré dans l’ordre.
La Ville de Huy a reconnu son erreur. Un problème d’interprétation de la convention signée pour le bourgmestre f.f., qui assure que tout est réglé et rentré dans l’ordre. ©Heymans

Oui, il s’agissait bien d’une erreur de la Ville de Huy dans ses comptes. En juin dernier, le conseiller de l’opposition, Rodrigue Demeuse, pointait du doigt un déficit de 37901,66 € dans les finances communales. La raison? La Ville de Huy n’avait pas réclamé les charges patronales pour deux de ses employés détachés auprès du cabinet du ministre des Pouvoirs locaux et bourgmestre en titre de Huy, Christophe Collignon. Le tout était acté par une convention qui prévoyait le remboursement d’un montant qui était supérieur à celui réclamé. Le conseiller des Verts s’étonnait et se questionnait ainsi quant à la gestion financière du collège communal vis-à-vis des deniers publics."Personne ne s’en inquiétait. Et si je ne dis rien, ça continuait comme ça. En parfaite illégalité… Au minimum, c’est de la mauvaise gestion et il fallait y mettre un terme. S’il s’agit de quelque chose de volontaire, alors cela poserait question sur le plan légal, voire pénal."La Ville, par la voix du bourgmestre f.f. Éric Dosogne, assurait qu’il n’y avait aucun problème sur le plan législatif.