L’ancienne abbaye de Pierre l’Ermite toujours laissée à l’abandon

Construite au XIIe siècle, l’ancienne abbaye du Neufmoustier est laissée à l’abandon depuis des années. L’ASBL Historia compte bien rappeler à la Ville de Huy que le site doit être entretenu.

caroline viatour

Virgil Declercq, président de l’ASBL Historia qui lutte pour la protection et la mise en valeur du patrimoine et de l’environnement en Wallonie, a décidé de se remonter les manches en ce début d’été pour nettoyer le cloître et l’ancienne abbaye du Neufmoustier fondée par Pierre l’Ermite. Site patrimonial appartenant à la Ville de Huy, le Hutois regrette aujourd’hui que le lieu soit laissé à l’abandon. "On l’avait déjà nettoyé il y a quelques années et la Ville de Huy n’a rien fait depuis. Aucun entretien ou aménagement n’est prévu et semble donc se dédouaner par rapport à ses responsabilités au niveau de son patrimoine, embraye Virgil Declercq. C’est un problème majeur et c’est bien dommage de voir un site comme celui-là qui est riche de son passé historique. Il est aujourd’hui squatté et à l’état d’abandon." Le site a pourtant de quoi séduire les amateurs d’histoire. Construite vers 1102, l’ancienne abbaye offre encore de beaux restes avec son cloître où se dresse la statue d’un moine, le bras droit dressé vers le haut. C’est celle de Pierre l’Ermite, le plus célèbre des prédicateurs des premières croisades, qui avait rejoint l’armée de Godefroy de Bouillon.

Un projet de réhabilitation déposé à la Ville

"À force de ne pas se préoccuper de ce lieu et de son histoire, la structure est désormais instable. Il faudrait donc pouvoir fermer le site car ça pose clairement des problèmes au niveau de la sécurité. Il y a des infiltrations d’eau un peu partout et ça devient très dangereux pour les riverains qui s’y rendent. Nous allons demander à la Ville de Huy, propriétaire du lieu, de le fermer. Ce ne sera plus une proposition mais bien une obligation, ajoute le Hutois. Cela fait des années qu’on dit que des drogués s’y promènent la nuit donc je pense qu’il est vraiment temps d’agir." Et de redonner un souffle nouveau au monument et au site classés en 1959. L’ASBL wanzoise compte bien faire entendre son point de vue auprès des autorités communales. "Nous avons déjà informé plusieurs élus de la majorité que nous allions déposer un dossier présentant un projet d’aménagement, informe Virgil Declercq, déterminé. Nous allons prendre le temps de faire des relevés numériques afin de leur soumettre un dossier complet avec pour objectif de respecter l’endroit et son histoire."