Il a volé dans une maison incendiée à Huy

Un Hutois risquait une peine de prison pour avoir volé dans une maison qui avait souffert des flammes en février dernier.

L.C.
 Image d’archive
Image d’archive ©Eda

Un Hutois né en 1990 a été condamné ce jeudi à une peine de probation autonome de deux ans pour avoir volé des biens qui ne lui appartenaient pas dans une maison incendiée à Huy en février dernier. Des meubles et objets personnels avaient toutefois pu être sauvés et entreposés sur place. Les entrées de la maison avaient, elles, été barricadées avec des plaques. Le 2 mai dernier, un voisin repère un manège autour de l’habitation. Le propriétaire appelle alors la police à laquelle le voisin fournit photos et vidéo d’un suspect. La plaque de la voiture permet de remonter à une dame qui, complètement surprise quand la police arrive à elle, explique qu’elle a prêté sa voiture à un ami et qu’il lui a offert un arbre à chats pour la remercier. L’entrée du bâtiment avait été forcée.

Lors de l’audience, le prévenu avait reconnu les faits. Il a raconté avoir emporté des caisses de vêtements, un arbre à chats, un panier pour chien et des décorations de Noël, d’une valeur indéterminée. Il niait par contre avoir forcé l’entrée. "La plaque pour fermer la porte était au sol quand il est arrivé sur les lieux, avait expliqué son avocat. De toute façon, cela aurait été impossible pour lui de l’enlever à mains nues puisqu’elle était boulonnée dans le mur. Et il a subi un grave accident de voiture en 2009, le laissant handicapé du bras droit."

La procureure de division, Brigitte Leroy, avait requis à l’encontre de cet homme, en récidive légale, une peine de prison avec sursis ou une probation autonome. Il a finalement été condamné à une peine de probation autonome de deux ans, l’obligeant notamment à suivre une formation pour trouver un emploi et à être suivi psychologiquement. Tout ce qui a été volé a, par ailleurs, été restitué.