Ni plage ni fête sur le square Henrion à Huy en juillet

« La Plage du kiosque » n’aura pas lieu du 14 au 31 juillet. L’événement est annulé. Les dégâts du sable étaient le nœud du problème.

Pascal ALEXANDRE
 «La Plage du kiosque» sans sable, ça le faisait forcément moins au square Henrion. Les organisateurs, qui parlent «d’un contretemps personnel», ont décidé de le reporter. Rendez-vous en 2023?
«La Plage du kiosque» sans sable, ça le faisait forcément moins au square Henrion. Les organisateurs, qui parlent «d’un contretemps personnel», ont décidé de le reporter. Rendez-vous en 2023? ©Heymans archives

C’est ce qui s’appelle un gros grain de sable dans la mécanique. "La Plage du kiosque", qui devait se tenir du 14 au 31juillet au square Henrion, n’aura pas lieu. Ses deux organisateurs, associés pour l’occasion, Lambert Wery, de la péniche-bar "La terrasse des lilas", et Sabine Grenson, du "Traiteur", l’ont annoncé ce jeudi soir. "Ce report est uniquement dû à un contretemps personnel au sein de l’ASBL organisatrice" , ont-ils fait savoir de manière officielle.

Mais à bonne source, il nous est revenu une autre justification.La Ville de Huy a fait savoir au duo en ce début de semaine qu’au terme de l’événement, il devrait s’assurer de la remise en état des lieux. Et notamment de la pelouse qui aurait été inévitablement abîmée par le sable. Le coût se serait alors élevé à au minimum quelques milliers d’euros.

Renoncer au sable dans ces conditions

La Ville voulait ainsi prendre toutes les garanties pour ne pas revivre un scénario comparable à celui du Food Truck Festival, où il lui fut reproché d’avoir octroyé des avantages à une organisation privée.

En raison de cette nouvelle donnée, le duo d’organisateurs, nous dit-on, avait d’emblée pris la décision de ne pas déverser 40 à 50 tonnes de sable entre le quai Dautrebande et l’avenue Delchambre. Pour rappel, l’idée était d’aménager un espace de 1500 m2avec plage et de placer une trentaine de cabines blanches à proximité du kiosque Camauer, récemment rénové.

Lambert Wery et Sabine Grenson entendaient animer le lieu à travers différents concerts (de la soul, du jazz, du funk, du gospel). Parmi les activités programmées figuraient aussi notamment du beach-volley, de la pétanque ou encore des châteaux gonflables. "La Plage du kiosque" devait ouvrir de 10h à 22h. Et pas plus tard pour ne pas provoquer des nuisances sonores nocturnes. Les organisateurs avaient imaginé que son accès soit gratuit. "On mettra une tirelire à l’entrée et les gens mettront ce qu’ils veulent. On voudrait qu’ils se rendent compte que s’ils nous aident, on pourra le refaire l’année suivante…" , avaient-ils expliqué le 21 mai dernier.

Le jeu n’en valait plus la chandelle

Ces derniers heures, les deux organisateurs ont contacté les exploitants qui avaient marqué leur accord pour voir s’ils acceptaient quand même de se lancer dans l’aventure, malgré le changement de concept. De leurs réponses dépendait la tenue d’un événement qui aurait dû changer d’appellation. Le jeu en valait-il la chandelle?La réponse est tombée tard ce jeudi soir.

Petit rappel au passage: les deux organisateurs avaient initialement imaginé, et chacun de leur côté, d’aménager leur plage au Port de la Neuve Voie (près du pont de Fer) et à Corphalie.Avant que la Ville ne leur demande d’unir leurs efforts pour monter le projet square Henrion…