Le sentier 60 fermé par un riverain puis rouvert sous la pression de la Ville

Ce fameux sentier n°60 de Gives… Deux riverains en revendiquent la propriété ; cela se réglera devant le tribunal alors que la Ville de Huy, de son côté, est elle aussi devant la justice pour l’assiette du sentier qu’un des deux propriétaires a apparemment modifiée. Et c’est ce même riverain qui, il y a quelques jours, a tout simplement fermé l’accès du sentier par une barrière. Or, le chemin est public. Si le fonds appartient bien à un des deux riverains (le sentier borde les deux propriétés), il n’empêche que le sentier est bien communal. N’importe qui – piéton, cycliste, cavalier et même motard – peut l’emprunter. Sauf qu’un des riverains ne l’entendait pas de cette oreille et en avait tout bonnement fermé l’accès… car il n’appréciait pas d’y voir des promeneurs. Mais les riverains ainsi que la Ville n’ont pas accepté sa décision…

C.Du
 Le riverain avait fermé le sentier par une barrière… qu’il a eu tôt fait d’enlever.
Le riverain avait fermé le sentier par une barrière… qu’il a eu tôt fait d’enlever. ©Doc

Le bourgmestre f.f.Éric Dosogne a débarqué sur place, accompagné par le commissaire en charge des voiries à la Province de Liège et le service Patrimoine de la Ville. Un PV a été dressé mais surtout, le riverain a été enjoint « de rétablir la situation » , commente le bourgmestre. Il avait jusqu’à ce lundi pour le faire, il n’a pas tardé. Et de toute façon, « une équipe était programmée avec la police pour tout arracher et le lui facturer. » Et le bourgmestre d’inviter les promeneurs « à profiter du sentier » .Éric Dosogne est clair: « Avec ce riverain, je ne discuterai plus » . Et si la justice reconnaît qu’il a modifié l’assiette du sentier, « il remettre tout en état, on ne discutera pas. » Voilà qui est dit…