«Ce n’est pas à la Ville d’organiser la braderie»

Nul ne sait encore si la braderie prendra ses quartiers rive gauche durant le mois de juin...

C.Vi.
«Ce n’est pas à la Ville d’organiser la braderie»
©EdA

Braderie des commerçants ou pas? Nul ne le sait encore. La Fédération des commerçants de Huy n’est pas sûre de pouvoir en organiser une cette année, en juin, rue Neuve comme c’est le cas habituellement. Son président, Joachim Dehaye, arguait qu’il y avait encore beaucoup d’inconnues et que sans le soutien financier de la Ville de Huy, l’organisation allait être plus ardue.

Éric Dosogne, bourgmestre f.f., a tenu à réagir. "En fait, c’est la Fédération ou les commerçants de la rue Neuve qui ne souhaitent pas l’organiser mais ce n’est pas notre volonté. C’est vrai qu’on a, par le passé, apporté une aide financière mais le rôle de la Ville n’est pas de sponsoriser des activités commerciales. On sera là pour l’aspect logistique. Je peux comprendre que ce soit difficile et qu’ils ont de plus en plus de mal à l’organiser mais ce n’est pas à la Ville d’organiser la braderie."

Lundi soir, en conseil communal, le point est revenu sur la table. "On octroie un subside de 30000€ à la Fédération pour développer un projet. Mais ils n’ont jamais déposé de projet" , a expliqué le bourgmestre f.f. Éric Dosogne. La braderie? "Ils sont venus nous trouver en disant qu’il n’avait pas assez de bénévoles pour l’organiser. Ils ont maintenu la date officielle néanmoins pour permettre aux commerçants qui voudraient vendre de mettre un étal." Et de rappeler que pendant le Covid, la Ville a aidé toutes les activités commerciales. "On n’a quasi pas eu de fermeture d’établissements, on a très peu de cellules commerciales vides. Mais on n’est pas là pour distribuer des billets de banque…"