Les apéros hutois: un come-back réussi

Les amateurs n’ont pas manqué le rendez-vous. Les apéros hutois étaient de retour place Verte à Huy.

caroline viatour
 Patrice Saint-Remy et Christophe Thonet sont satisfaits des retrouvailles. Les conditions étaient réunies.
Patrice Saint-Remy et Christophe Thonet sont satisfaits des retrouvailles. Les conditions étaient réunies. ©C.Vi.

Comme beaucoup d’événements, les apéros hutois ont signé leur grand retour. " On a l’impression de reprendre la vie là où elle s’est arrêtée il y a deux ans, lance Marie venue avec ses collègues profiter d’une fin de semaine estivale. Il n’y a plus de Covid, c’est comme si rien n’avait existé." Place Verte à Huy, l’ambiance est conviviale et festive. Chacun est content de renouer avec les plaisirs oubliés et pour les organisateurs c’est un ouf de soulagement. "Toutes les conditions sont réunies et ça fait du bien , sourit Patrice Saint-Remy qui vient en aide à Christophe Thonet, président d’AZ Event qui organise l’événement. Depuis 6h ce matin je stresse à l’idée que les 2600 personnes qui ont répondu présentes à l’événement Facebook ne viennent et qu’on se retrouve à l’étroit! J’espère donc que les gens viendront par vague pour répartir l’afflux." Les stocks sont là, le soleil aussi, les bénévoles derrière les bars, il ne manque rien. Et il y en a un que rien n’effraie, que rien ne stresse car il se sent à nouveau dans son élément c’est Christophe Thonet. "Je crois que les apéros rassemblés sur une saison, nous sommes le plus gros événement à Huy après le 15 août, assure-t-il. Les gens ont besoin de sortir après les deux années compliquées et celles encore à venir avec l’augmentation de tout. C’est pour cette raison que nous n’avons pas revu nos tarifs à la hausse. Les cocktails sont à 6 € et les bières à 2 €. On veut offrir un moment positif aux visiteurs." Joëlle et Christian viennent tous les deux de la région liégeoise. Et s’ils ont fait le chemin c’est pour DJ Oli Soquette. "Nous n’avons jamais participé à ce genre d’événement mais c’était l’occasion de tester. Nous avons plutôt l’habitude des guinguettes nous" , ironise Joëlle Evrard.

La grande nouveauté cette année, c’est la Bobbi, une pils brassée à Ittre et découverte par l’organisateur lors de la marche houblonneuse. "On s’est dit que c’était l’occasion de promouvoir une microbrasserie wallonne, reprend Christophe Thonet. Et le succès est au rendez-vous pour le moment donc le pari gagné." Aucune ombre au tableau? Si, peut-être… "Les cocktails ne sont pas assez grands donc on va devoir aller se resservir régulièrement" , rigole Iris, une des participantes. Et qu’est-ce qu’on dit? Santé.