Tape dans les mains, Hutois (pour de vrai)

Début de saison 2020-2021, Huy s’apprête à affronter du lourd en D3 ACFF. À sa tête, un certain Bertin Tomou et un effectif fait, désolé, de bric et de broc. « Des bras cassés même » osaient certains supporters. La catastrophe semble inévitable. Ce Huy-là ne va pas prendre plus de 10 points dans la série, c’est une évidence. Notre commentaire paru dans notre traditionnel supplément sous le titre « Tape dans les mains, Hutois » fait mal au club et à tous ses sympathisants. Sous le couvert de l’ironie, on y annonce le crash sportif hutois en nationale. Un crash qui finalement n’aura pas lieu puisqu’à peine commencée, la saison s’arrête, la faute au Covid. Ouf, Huy s’en sort bien et… se maintient du coup. 

Anthony Rizzi
Anthony Rizzi
Tape dans les mains, Hutois (pour de vrai)

Fin de saison 2021-2022, la transformation est saisissante.Sous la férule d’un Manu Papalino dont le coaching mental aura permis à une équipe moyenne de se transfigurer, le tout pour la modique somme de…28000 €, Huy s’est sauvé.Un miracle?Oui, bien sûr quand on sait que c’est, là, le plus petit budget de la série.Mais à y regarder de plus près, pas tant que ça.Les miracles n’existent (en sport comme dans la vie) que quand il n’y a plus aucune chance, quand tout est fichu d’avance. En l’espèce, c’est différent.Papalino et les siens ont tout fait Manu militari (appréciez le jeu de mots), en employant tous les moyens, pour se sauver, forçant le respect de tous.Le ridicule n’a pas tué Huy, il l’a subjugué, lui offrant une saison folle et in fine euphorique. Alors, supporter hutois, tape, oui, tape dans tes mains.Ce Huy-là le mérite bien, va.