Nouvelle action des syndicats policiers: un barrage filtrant à la centrale nucléaire de Tihange (Vidéo)

Le front commun syndical pour les services de police organise un 3e jour d’action ce mercredi matin. À Tihange, cette fois.

Benoît Dardenne
Jacques DUCHATEAU

Ils étaient quelques dizaines à s’être rassemblés devant la centrale nucléaire de Tihange dès 6h00 du matin, ce mercredi. Ils y filtrent l’accès dans le but d’informer leurs collègues qui ont accès à la centrale sur leurs revendications. À savoir: une revalorisation salariale, les aménagements de fin de carrière et le rejet de coupes budgétaires.

Les agents de la direction de la sécurisation (DAB) de la police fédérale sont chargés de la sécurisation des sites nucléaires. La sécurité nucléaire étant l’une des attributions de la ministre de l’Intérieur, le choix de Tihange coulait donc de source pour les policiers.

 Les policiers en colère filtrent l'accès à la centrale nucléaire de Tihange © Jacques Duchateau
Les policiers en colère filtrent l'accès à la centrale nucléaire de Tihange © Jacques Duchateau ©© Jacques Duchateau

Il y a une semaine, la ministre Annelies Verlinden nous accordait une grande interviewoù elle expliquait, en compagnie des ministre Georges Gilkinet et Vincent Van Quickenborn, le futur plan fédéral pour la réforme du code de la route. Dans ce plan, un volet est consacré à l'engagement de centaines de nouveaux policiers (250 par an). Les syndicats ne croient pas à cette volonté de la ministre de réaliser de tels engagements. Fabrice Discry (SNPS) : "C'est impossible, elle fait 100 millions d'économie jusqu'à la fin de la législature sur le budget de la police fédérale. Elle n'est plus digne de confiance."

 Les policiers en colère filtrent l'accès à la centrale nucléaire de Tihange © Jacques Duchateau
Les policiers en colère filtrent l'accès à la centrale nucléaire de Tihange © Jacques Duchateau ©© Jacques Duchateau

Lundi, une action a déjà eu lieu lors du Te Deum de la fête du Roi dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles. Les syndicats de police ont également mené une action mardi matin dans la rue de la Loi et la rue Belliard à Bruxelles. En parallèle, la police aéroportuaire a procédé à une grève du zèle pendant une heure dans les aéroports de Zaventem, Charleroi et Bierset (Liège).

 Les policiers en colère filtrent l'accès à la centrale nucléaire de Tihange © Jacques Duchateau
Les policiers en colère filtrent l'accès à la centrale nucléaire de Tihange © Jacques Duchateau ©© Jacques Duchateau

Cette action est la 3e en trois jours et ils en ont prévu une par jour pendant deux mois afin d’arriver à leurs fins. Les organisations syndicales protestent contre la position de la ministre fédérale de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V).

Sur le même sujet