Rallye du Condroz: "Svp, respectez les consignes!", demande Frank Godelet le président du Royal Motor Club de Huy

Le président du Royal Motor Club de Huy, Frank Godelet tire un bilan du premier jour du Condroz. Il se montre très positif, même si...

Thomas Bastin
Rallye du Condroz: "Svp, respectez les consignes!", demande Frank Godelet le président du Royal Motor Club de Huy
Deux spéciales ont dû être neutralisées à cause du mauvais comportement de certains supporters. ©Heymans

La première journée du Rallye du Condroz s'est terminée sur une note en demi-teinte. Si les huit premières spéciales s'étaient déroulées sans encombre, la SS9, à Ben-Ahin, a d'abord dû être neutralisée après quelques minutes de course à la suite d'un mauvais comportement de certains pseudos supporters. Malheureusement, les deux dernières spéciales (Wanzoul-Bas/Oha et Héron-Lavoir) ont dû être tout bonnement annulées. Et ce, malgré le rappel incessant des règles de sécurité de la part des commissaires de course. "On ne voulait pas prendre le moindre risque, explique Frank Godelet, président du Royal Motor Club de Huy, avant de tirer le bilan de cette première journée. Il est plus que positif. Ce n'était pas évident avec le Covid Safe Ticket mais je dois dire que les gens ont très bien respecté les mesures sanitaires."

Comme on pouvait s'y attendre, la nuit tombant, certains supporters se sont distingués de la plus mauvaise manière. "C'est souvent comme ça, dès que les gens ont abusé de la boisson, la situation est plus compliquée, poursuit Frank Godelet, qui souhaite apporter des précisions concernant les deux spéciales neutralisées. A Wanzoul, le bourgmestre Christophe Lacroix est passé sur le parcours et a constaté des spectateurs mal placés. Il l'a alors fait savoir et nous avons remarqué qu'une personne avec un mégaphone demandait à la foule de se placer en dehors des balisages. C'est dommage mais, je le répète: on ne veut pas jouer avec le feu. Ce ne sont jamais des décisions faciles à prendre mais on n'a pas le choix." La dernière spéciale a, elle, été neutralisée à la demande de la police administrative. "Là aussi, c'est parce que certains spectateurs se sont montrés indisciplinés", glisse l'homme fort Royal Motor Club de Huy.

Pas de changement

Malgré tout, la fête continue et le Rallye, espérons-le, reprendra normalement. " On demande toujours aux spectateurs d'arriver 30 minutes à l'avance et de respecter scrupulesement les consignes de sécurité. Il n'y a pas de changement concernant le dispositifde sécurité, on continuera notamment à travailler avec 4 drones de la police. Si on doit neutraliser d'autres spéciales, on le fera, affirme le Hutois. La journée de dimanche est assez courte et j'espère qu'on vivra une belle bataille jusqu'à la fin." On croise les doigts!