Prestianni, de la déception à la confiance

Malade à la Classique des Alpes où il espérait s’illustrer, Sacha Prestianni s’est vite relancé en décrochant un podium à Glabeek.

Julien Gillebert
Prestianni, de la déception à la confiance
Sacha Prestianni, à droite, pour son 1er podium de la saison. ©V.G. Van Mechelen

Des mois d'attente. Des mois d'impatience. Une envie énorme de retrouver le peloton, la compétition, l'adrénaline si particulière des épreuves cyclistes. Et quand vient le fameux premier rendez-vous tant espéré, directement sur une classique internationale, les jambes ne répondent pas, pas plus que le cardio ou les sensations. Sacha Prestianni avait connu un coup dur, récemment, sur la Classique des Alpes survolée par le Hannutois Cian Uijtdebroeks. «J'avais été très déçu», confirme le jeune coureur hutois, qui avait été repris par l'ancien pro Kevyn Ista dans la sélection wallonne. «J'attendais vraiment cette première course, mais j'ai été malade durant la semaine, juste avant l'épreuve. Du coup, je n'ai rien su faire sur cette épreuve.»