Ni rébellion, ni outrage

Le militaire est acquitté à 100% des charges qui pesaient sur lui. Pour la rébellion, le tribunal correctionnel se base sur les vidéos de l’intervention, montrant une «résistance passive, qui peut s’expliquer par la douleur qu’il a ressentie due au gaz».

Concernant la phrase «la police a fait une fameuse recrue», si elle était «déplacée» et «pas glorifiante», elle ne constituerait cependant pas un outrage au sens d’une «offense extrêmement grave» (définition du Larousse). Par ailleurs, le tribunal correctionnel de Huy souligne que deux collègues du policier au pepper spray ont également entendu la phrase, et ont explicitement dit ne pas s’être sentis offensés.