Sister’s House de Huy: «Les faire se sentir femmes et pas juste réfugiées»

Ce mercredi soir, le club service Soroptimist de Huy invitait pour une conférence en ligne la coordinatrice de la Sister’s House de Huy, Françoise Lessire, pour une conférence instructive sur ces dispositifs non mixtes.

Jimmy Beltrame
Sister’s House de Huy: «Les faire se sentir femmes et pas juste réfugiées»
Une des particularités de la Sister’s House, c’est que les bénévoles prennent en compte les expériences difficiles et les traumatismes rencontrés par les femmes sur la route migratoire et propres à elles. ©Yves Bircic - Archives

Le concept de Sister’s House est né à Bruxelles à la suite de l’important afflux de réfugiés arrivé au parc Maximilien en 2015. Le 6 juin 2020, une première Sister’s House wallonne, calquée sur la bruxelloise, ouvrait à Villers-le-Bouillet et pouvait héberger jusqu’à six femmes simultanément. Le bâtiment qui les accueillait ayant dû être mis en vente, la Sister’s House a déménagé et c’est à Huy que la plateforme de soutien aux réfugiés a trouvé de quoi héberger jusqu’à 12 transmigrantes.