Rouard espérait mieux

Il n’y a pas eu de miracle pour Bastien Rouard. Avec une Fabia WRC accusant désormais le poids des années face aux meilleures R5, même sur un Condroz très rectiligne comme cette année, et peu aidé par son ordre de départ, le Cinacien a dû se battre plus que de raison pour rivaliser avec les meilleurs en performance pure ce week-end.

Q.C.
Rouard espérait mieux
©Q. Champion

Compensant dans un premier temps ces handicaps avec son gros cœur pour pointer jusqu’au 9e rang du général, Bastien partait malheureusement à la faute samedi en fin de journée à Marchin. Repartis à la faveur du «Rally 2» dimanche matin, le Condrusien et son copilote Félicien Poncelet alignaient sept temps consécutifs dans le Top 10 en fin de parcours. De quoi leur redonner un peu le sourire à l’arrivée qu’ils franchissaient à la 76e position finale. En voilà en tout cas deux que l’on aimerait aussi voir dans une bonne R5 en 2019.