Ils créent un enrouleur de câble

Wind Up, la mini-entreprise d’une dizaine de rhétos de Sainte-Marie, crée et vend des enrouleurs de câble d’écouteurs.

Frédéric renson
Ils créent un enrouleur de câble
micro-entreprise Wind-up ©EdA

Pas toujours gai de dénouer le câble des écouteurs ou du chargeur de GSM. Une dizaine de rhétoriciens de l'Institut Sainte-Marie de Huy a trouvé la parade en créant un enrouleur en silicone, en forme d'arête de poisson. Le projet s'inscrit dans le cadre de la mini-entreprise " Wind Up ", qu'ils ont lancée au sein de leur école. «Cela fait plusieurs années que notre école propose à ses rhétoriciens de créer une mini-entreprise en les dispensant du travail de fin d'année, évoque Antoine Bauwens, l'administrateur-délégué. Les participants au projet ont été sélectionnés par l'école et l'ASBL "Les jeunes entreprises" sur base de lettres de motivation. On a constitué notre groupe à la mi-septembre sous la conduite de monsieur Ruelle, le professeur de sciences économiques qui nous encadre. L'idée de créer un enrouleur nous est venue au terme d'un brainstorming où était critiquée chacune des propositions amenées par les membres de la mini-entreprise. On s'est dirigé vers des enrouleurs de câbles, car cela répond à un besoin qui concerne un large public. Cela va de la personne qui écoute de la musique en faisant son jogging, à celle qui part en voyage.»