Pas d’attentat à la pudeur

«Il n’y a pas d’attentat à la pudeur face à une victime qui ne peut pas avoir conscience de la pudeur.» La défense a plaidé le sursis.

Le passage à l’acte, la scène du viol et même l’attentat à la pudeur sur le petit-fils de sa maîtresse? Le gardien de prison réfute les accusations avec fermeté. Les échanges de mails avec sa compagne? Rien que du virtuel, selon lui.