Héron : Bernard Lakaye, militant proche et impliqué, est décédé

Le décès de Bernard Lakaye attriste toute la commune de Héron où il s’était engagé dans la politique, mais aussi dans la vie villageoise.

Sabine Lourtie
 Bernard Lakaye fait partie des fondateurs du groupe de l’actuelle majorité.
Bernard Lakaye fait partie des fondateurs du groupe de l’actuelle majorité. ©-DOC

"Avec le décès de Bernard Lakaye, la Liste du Bourgmestre perd un membre de la première heure." C’est par ces mots que Dominique Delcourt, président du groupe politique de Héron, a annoncé la triste nouvelle, hier.

Bernard Lakaye, de Couthuin, est décédé des suites de sa maladie, à l’âge de 67 ans, laissant derrière lui une épouse, deux filles et plusieurs petits-enfants. Le Héronnais, qui a fait sa carrière à la centrale nucléaire de Tihange, était bien connu dans la commune pour avoir milité de nombreuses années, d’abord au sein de l’USC locale avant de participer à la création du groupe de l’actuelle majorité, la "Liste du Bourgmestre", fondée lors des élections de 2012 et menée par le bourgmestre, Éric Hautphenne. "Bernard a été un des membres très actifs et très impliqués, assure le président du groupe. Il n’a toutefois jamais été sur les listes électorales. En 2018, il y a pensé mais a préféré se mettre en retrait pour laisser la place à sa fille, Ludivine." Il a cependant pris la présidence de l’ALEm, l’Agence locale pour l’emploi, pendant de nombreuses années et il s’est fortement impliqué dans ce rôle. "Il voulait trouver des solutions pour aider les autres, améliorer leur quotidien. Il était vraiment tourné vers l’autre."

S’il n’a jamais été élu, il n’en était pas moins présent pour ses colistiers. "Il était toujours là pour nous soutenir, nous conseiller, nous encourager. Il avait des idées très précises qu’il défendait avec force au sein de notre groupe. Mais quand la décision collective était prise, qu’elle aille dans son sens ou non, il l’acceptait et la défendait ensuite à son tour auprès de la population. Il était très fidèle."

Ses amis retiennent aussi de lui un homme proche des gens, toujours à l’écoute, naturellement. "Il était un bon ambassadeur de notre groupe. Il pouvait à la fois expliquer les choses avec pédagogie aux citoyens qu’il rencontrait mais aussi nous faire remonter les questionnements et les demandes de la population. Un homme très apprécié."

Bernard Lakaye était aussi une figure dans le quartier de l’Étoile à Couthuin où il avait initié la grande brocante. "Il en a été la cheville ouvrière." C’est lui aussi qui a endossé pendant plusieurs années le costume de saint Nicolas pour visiter les écoles. "Il adorait ça !" L’homme avait aussi le don de raconter un tas d’anecdotes ce qui en faisait un compagnon agréable et jovial. Et il était incollable en électricité, ce qui le rendait indispensable dans les festivités locales…

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...