Alice Borbath, présidente de la fédération belge francophone: "On a besoin d’investissements"

Alice Borbath est une mordue de kin-ball. Tombée dans la marmite dès son plus jeune âge, celle qui remplit une thèse de doctorat du côté de l’UCLouvain est membre de l’équipe nationale féminine, entraîneur et surtout président de la fédération belge francophone.

R.H.

Pour elle, le sport commence à se redévelopper après deux années compliquées même si du soutien est plus que le bienvenu. " C'est vrai qu'on ne dit pas non pour plusieurs coups de main, on a besoin d'investissements (rires). Pendant le Covid, on a senti que les clubs ont eu un peu du mal mais désormais, ça va déjà mieux."