Kévin Bertrand quitte Fraiture et retourne à Couthuin

L’ailier, qui s’était engagé avec Fraiture, fait machine arrière et revient à Couthuin, son club, pour aider l’équipe B.

Florian CASPERS
Kévin Bertrand quitte Fraiture et retourne à Couthuin
Kévin Bertrand va retrouver ses potes à Couthuin. ©Léva

Décidément, cette année 2020 n’a rien d’ordinaire. Là où le championnat a déjà repris les autres années, il ne débutera que dans un peu plus de trois semaines. Ce qui ouvre la porte à de nombreux mouvements, d’habitude assez rares à cette période de l’année, car la date limite pour s’affilier est fixée au 31 août.

C'est dans cette optique que Kévin Bertrand, l'un des premiers transferts de Fraiture, a décidé de quitter la formation de Fabrice Pavone. «Je tiens à préciser que je n'ai rien à reprocher à Fraiture. Que ce soit au coach, dont les entraînements sont très bons, aux joueurs ou même au comité. Mais je pensais simplement prendre plus de plaisir. De plus, je sentais que je n'aurais pas le temps de jeu espéré donc je me suis posé les bonnes questions. »

Et l'ailier de 30 ans n'a pas mis bien longtemps à trouver un nouveau port d'attache puisqu'il retourne à Couthuin, où il évoluait la saison dernière, mais cette fois pour évoluer avec la nouvelle formation de P4. «C'est mon club, c'est là que je me sens bien, insiste Kévin Bertrand. Le coach est un ami à moi et je connais 80% des joueurs, que demander de plus? Je me devais d'agir afin de ne pas passer une saison compliquée… »

Le frère de Cédric a ainsi averti Fabrice Pavone de sa décision ce jeudi matin. « Je suis déçu car c'est quelqu'un qui devait amener une solution en plus dans le groupe, regrette le coach fraiturois. Mais plusieurs fois, par message privé, Kévin m'avait informé qu'il ne se sentait pas dans le rythme, voire un peu dépassé. Il m'a alors demandé si je voyais un inconvénient à le laisser partir. Ça me fait une solution de moins, c'est embêtant, mais ce n'est jamais bon de retenir un joueur contre son gré. »

Fraiture doit ainsi faire une croix sur l’un de ses transferts de l’intersaison alors que Couthuin B récupère un élément capable d’encadrer les plus jeunes.