À la loterie de l’apparentement

En 2014, l’apparentement avait souri au MR (Magali Dock) et au PTB-Go! (Ruddy Warnier) par un jeu de coefficients au départ du nombre de sièges auquel chaque parti a droit sur base de ses résultats à l’échelle de la province.

F.R.

«C’est en fait une véritable loterie qui ne se joue uniquement que lorsque tous les bureaux de vote de la province sont dépouillés, éclaire le Hannutois Jean-Claude Jadot, spécialiste de la question au sein du MR. La mécanique veut que Huy-Waremme obtienne les derniers sièges des 23 à pourvoir sur la province pour atteindre les 4 élus qui lui reviennent au parlement wallon. Pour le reste, personne ne peut prédire à qui l’apparentement profitera entre les listes de notre circonscription.» Sûr qu’elles sortiront toutes leurs calculettes. Qu’elles aient déjà un élu direct ou pas.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.