Cinq dossiers soutenus en 2011

Qui dit opération de solidarité, dit redistribution des sommes récoltées aux institutions qui ont préalablement rentré un dossier de demande de subside. «Habituellement, on reçoit environ 250 dossiers, explique Isabelle Gilbert, responsable des réseaux de bénévoles et des appels à projet pour Cap 48. Un jury indépendant fait une première sélection. C’est la valeur du dossier qui prime et non le montant que l’institution a récolté en vendant des objets Cap 48. On a d’ailleurs déjà financé le projet d’institutions qui n’avaient pas participé à la vente car on se rend bien compte qu’elles n’ont pas toutes la même capacité de mobilisation.»

F. R.

Cinq des dix appels à projet rentrés par des institutions de la région Hannut-Huy-Waremme ont trouvé grâce aux yeux du jury de sélection en 2011. À Waremme, l'ETA Jean Gielen (entreprise de travail adapté) a ainsi été soutenue dans l'aménagement d'une chambre froide afin de développer ses activités (conditionnement alimentaire et hospitalier, emballage, reliure). À Geer, le Refuge (service d'accueil de jour) a acquis un véhicule adapté aux personnes adultes handicapées. À Antheit, le Domaine (service d'accueil et d'aide éducative) a acheté de nouveaux mobiliers pour les chambres des jeunes en difficulté. À Antheit, encore, l'Oiseau Bleu (service d'accueil de jour) est en train de transformer sa salle de nursing en salle d'hydrothérapie avec baignoire adaptée. Et à Fraiture, Hippopassion (centre d'accompagnement thérapeutique et psycho-éducatif) a agrandi ses infrastructures.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...