Miceli: «Poussif de chez poussif»

Si le coach des Rats reconnaissait la mauvaise prestation des siens, Steve Dessart se voulait positif.

Miceli: «Poussif de chez poussif»
«Mais non, c’est pas possible que ça se passe ainsi» se dit Steve Dessart. ©Yves Bircic
L.B.

Raphaël Miceli saluait certes les trois points mais en faisant remarquer: «On sait que pour terminer dans le top 5, on ne peut pas gagner que les matchs qu'on joue bien. C'était quand même poussif de chez poussif ce dimanche. On s'en sort plus que bien. Il est vrai que le second but a fait du bien. De toute façon, être moins mauvais qu'en première période n'était pas compliqué. Heureusement qu'on marque beaucoup sur phases arrêtées mais dans le contenu, c'est très insuffisant. On récupérera logiquement des forces vives la semaine prochaine avec Guilmi, Lafalize et Biersard.»