Six mandataires déchus et inéligibles

Le gouvernement wallon a dressé la liste des dix mandataires déchus, faute de déclaration de leurs mandats. Six sont de Huy-Waremme.

Thomas LONGRIE, Frédéric RENSON, Sabine LOURTIE
Six mandataires déchus et inéligibles
Ils n’ont pas rendu leur déclaration à temps. Ils doivent désormais partir… ©Photonews

Ils n'ont pas rendu à temps leur déclaration de mandats. La sentence est sans appel: ils ne peuvent plus siéger et seront inéligibles pendant six ans. Sur les dix mandataires wallons concernés, six sont de Huy-Waremme, essentiellement des conseillers CPAS, issus des trois grandes familles politiques traditionnelles. Le gouvernement wallon a officialisé hier la déchéance des mandats directs et indirects de dix mandataires locaux qui n'étaient pas en ordre eu égard aux obligations de déclaration qui découlent du Code de la démocratie locale. Cette déclaration reprend le nombre de mandats et le montant des rémunérations qu'elles engendrent, pour que la cellule des contrôles des mandats puisse vérifier si les plafonds prévus ne sont pas dépassés. Et malgré les différents rappels émis par le SPW, certains ne sont toujours pas en ordre. L'heure est à la répression. Parmi les dix «mauvais élèves», aucune figure notoire. Il s'agit d'élus locaux, conseillers communaux ou conseillers de CPAS dans des villes moyennes ou de petite taille. La décision a été prise sur proposition du ministre des Pouvoirs locaux Pierre-Yves Dermagne (PS). À cette sanction de déchéance est également attachée une sanction d'inéligibilité de 6 ans. Sur notre arrondissement de Huy-Waremme, selon la liste mise en ligne par nos confrères du Soir, six mandataires sont concernés: Bruno Beaumont (Clavier), Philippe Byvoet (Verlaine), Sophie Darville (Hamoir), Catherine Delleuze (Hannut), Marc François (Geer) et André Lejeune (Saint-Georges). Des élus étonnés d'apprendre la nouvelle (voir ci-dessous).

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.