Gaultier Purper s’impose sous le soleil à Geer

Première manche d’un challenge dans notre arrondissement ce dimanche à Geer. Une reprise pour le plaisir de tous.

Noémie Notte
Gaultier Purper s’impose sous le soleil à Geer
De son propre aveu, Gaultier Purper a quelque peu tiré la langue en fin de parcours. Mais qu’importe, il avait fait la différence bien avant cela. ©Yves Bircic

Dimanche, ce sont quelque 350 joggeurs qui se sont élancés pour le jogging "La Promenade de Geer", sous un soleil éclatant. "Une météo parfaite pour un petit jogging " pouvait-on d'ailleurs entendre au départ de la course. Les valeureux coureurs ont pu s'élancer sur un tracé assez plat, permettant aux plus habitués de réaliser des chronos rapides, alternant entre du bitume et des sentiers.

Trois distances étaient proposées: 4.6 km, 9 km et 15 km ainsi que l’habituelle course pour les enfants. Pour la plus petite des distances, c’est Valentin Gregoire qui s’est imposé avec un chrono de 15:24. Sur les 9 kilomètres, c’est Antoine Guillick qui est monté sur la première marche du podium. Ce dernier était présent à Geer pour se préparer au 10 km ultrarapide de Laredo en Espagne (NDLR: lire ci-dessous). Patrick Philippe, un de nos joggeurs les plus connus, s’est hissé à la 2e place… tout comme il l’avait fait en 2014.

Enfin, sur la grande distance, c'est le jeune Gaultier Purper qui a franchi la ligne d'arrivée en premier dans un superbe temps de 52: 17. Le vainqueur du jour semblait conquis par le tracé et la rapidité à laquelle cette course pouvait se réaliser. "C'était un jogging rapide avec un tracé assez plat. Un véritable panaché entre rues de village, routes de campagne et sentiers boisés le long du Geer, explique Gaultier Purper. Tel que présagé avec le départ commun des trois distances, le début de course fut très rapide, d'autant qu'il fallait se positionner aux avant-postes durant les deux premiers kilomètres avant de pouvoir enfin apercevoir et découvrir la concurrence sur la longue distance, grâce à une bifurcation au niveau du tracé."

Se retrouvant seul en tête, le pharmacien de formation a fait preuve de stratégie pour décrocher une bonne place, ainsi qu'un bon chrono. "Une fois la vision sur mes adversaires, je me suis retrouvé seul en tête avec quelques mètres d'avance sur le second. Tactiquement, j'ai hésité entre temporiser pour former un duo de tête, et ainsi avec un certain rythme commun, ce qui est parfois plus facile, ou bien continuer seul avec comme objectif un nouveau record personnel sur 10 kilomètres. Il faut croire que le dossard m'a provoqué pas mal d'adrénaline car j'ai choisi la deuxième option et j'ai foncé vers un chrono personnel, malgré le vent soutenu en milieu des champs, qui heureusement étaient ensoleillés. Objectif que j'ai réussi à atteindre au bout de 34 minutes et 44 secondes. J'ai réussi à boucler les cinq derniers kilomètres avec joie et douleur, pour une première victoire sur une aussi grande distance, étant habituellement habitué à des dix kilomètres."

Il faudra maintenant attendre encore un peu plus de deux semaines pour voir d'autres Challenges faire étape par chez nous. Le Condrusien sera de retour le 19 mars à Nandrin alors que le Hesbignon lui emboîtera le pas dès le lendemain à Burdinne. Un week-end qui s'annonce chargé!

Classements : 4.6 km | 9.0 km | 15.0 km