Nicolas Henkinet réaliste mais pas fataliste

Après quelques journées de championnat, on a cru le coach geerois et son groupe lancés pour une nouvelle belle saison. Après un titre en P2 et une belle 9e place dans l’élite provinciale au moment du premier arrêt des compétitions en mars 2020, Geer visait encore plus haut cette année.

A.D.
Nicolas Henkinet réaliste mais pas fataliste
Nicolas Henkinet et Geer vont devoir se transcender pour éviter la culbute en P2. ©Yves Bircic

Sans succès. " Nous avons eu un long passage à vide qui, à l'heure actuelle, nous est préjudiciable" abonde le mentor hesbignon. Une fébrilité passagère qui a eu le don de faire reculer les Bleus au classement. De son côté, l'entraîneur a dû trouver des solutions. " Mon message n'est pas toujours passé mais ça s'explique notamment par la période compliquée. Plusieurs joueurs de mon groupe sont en transition. On ne parle pas de foot ici, mais d'évolution sociale. Certains entament de nouvelles études, d'autres deviennent parents ou encore emménagent, détaille celui qui en est à sa 4e saison comme T1. Des joueurs se sont peut-être perdus en chemin et il m'a fallu le temps pour savoir comment les aborder." Et apparemment, c'est une réussite. Le 23 décembre, tout le noyau était présent pour le dernier entraînement. " Évidemment ça reste la satisfaction de cette première partie de saison, un groupe qui a continué à travailler pour aller chercher cette lueur après la grisaille."