Soupçonné d’avoir incendié la maison de son ex à Ferrières

Il est soupçonné d’avoir tenté de provoquer un accident lors d’un rallye, en jetant des pierres juste avant le passage de la voiture de son fils.

Sarah RASUJEW
 Le Ferrussien est soupçonné d’avoir mis le feu à la maison de son ex.
Le Ferrussien est soupçonné d’avoir mis le feu à la maison de son ex. ©LEVA

Un Ferrusien de 54 ans encourt 7 ans de prison ferme pour avoir commis une série de faits particulièrement graves à l’encontre de ses enfants, de son ex et du nouveau compagnon de celle-ci, après une rupture intervenue le 6 janvier 2020. Cela faisait une trentaine d’années que le prévenu était en couple avec son ex, qui a décidé de rompre. Selon ses enfants, il serait alors devenu un autre homme, aurait régulièrement abusé d’alcool et multiplié les scènes d’agressivité incontrôlée. Au départ, son ex ne parvenait pas à croire que le prévenu aurait pu être l’auteur de l’incendie de son chalet, le 16 janvier 2021, mais elle a fini par acquérir la conviction que si. Le 27 mars 2020, il l’avait déjà menacée avec une arme à feu. Il a écopé de 8 mois de prison avec sursis probatoire. Malgré cela, il n’aurait pas été calmé. Son ex a alors entre autres fait installer des caméras autour de son chalet, à Xhoris. Cela n’a pas suffi car quelqu’un a réussi à casser la fenêtre de sa chambre et à incendier son lit en évitant la caméra qui venait d’être placée… Le téléphone de son ex a borné à l’endroit au moment de l’incendie pendant 22 minutes. Des vols ont été commis et un autre incendie a été bouté là, au point que les fils et le nouveau compagnon ont fini par dormir dans ce qui restait du garage pour surveiller. C’est de cette manière que le prévenu a été arrêté alors qu’il était en train de couper les haies autour de la maison.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...