Lebe: "J’aurais aimé voir des guerriers plutôt que des agneaux "

Comme onze des douze autres adversaires (NDLR: seul Flémalle a partagé l’enjeu) ayant déjà rencontré Ougrée, Xhoris n’a pu éviter la défaite.

J.B.
Lebe: "J’aurais aimé voir des guerriers plutôt que des agneaux  "
Michaël Lebe n’a pu que constater la supériorité d’Ougrée. ©Léva

Et celle-ci est indiscutable. "Mes hommes étaient prévenus qu'ils devaient rentrer dans le match dès la première seconde et qu'il fallait se méfier des frappes à distance de Beltrame et c'est l'une d'elles qui entraîne le premier but", relatait Michaël Lebe qui déplorait l'absence de cinq pions importants "qui auraient été bien utiles pour espérer rivaliser avec à un adversaire de ce calibre face auquel j'aurais aimé voir des guerriers plutôt que des agneaux". Un constat un peu sévère car son équipe s'est dépensée sans compter et elle n'a jamais abdiqué dans son entreprise d'inscrire un but, ce qu'elle a réussi à faire via Lodonou. Ça me fait plaisir pour lui, confessait le coach qui devra attendre avant de récupérer des forces vives. Oui, ce sont des blessures pour lesquelles je n'ai aucune date de reprise, c'est embêtant." Cyril Banneux ajoutait: "Perdre ici n'a rien de déshonorant. La rencontre de jeudi dernier face à Clavier était autrement plus importante et nous avons pris les trois points. La venue de Burdinne dimanche puis le déplacement à Cointe devront aussi être bien négociés", prévient le défenseur. Avant de terminer l'année civile avec le terrible triptyque Braives-Hannut-Flémalle. Avec Waremme B et Momalle revenus à deux longueurs, le lien qui unit Xhoris à la 5e place est ténu et les Condrusiens vont devoir batailler comme jamais pour conserver ce joli classement jusqu'à la trêve. Mais avec eux on peut s'attendre à tout…