Ferrières: le châtelain de My vient d’être libéré sous conditions

Le chatelain de Ferrières, qui a tiré sur un de ses voleurs dans la nuit de mardi à mercredi, a été inculpé de coups et blessures ayant entrainé la mort sans intention de la donner. Il a été libéré sous conditions.

Sarah Rasujew
Ferrières: le châtelain de My vient d’être libéré sous conditions
Les faits se sont produits au château de My. ©Léva

+ À LIRE AUSSI | Détenir une arme pour un particulier : à quel point est-ce simple (ou pas)?

Ce jeudi, on apprend que l’homme qui a abattu Mayron, 21 ans, à Ferrières a été libéré sous conditions par le juge d’instruction en charge du dossier. Le châtelain de My sera poursuivi pour coups et blessures ayant entrainé la mort sans intention de la donner. Par ailleurs, les trois hommes qui accompagnaient la victime ont été relaxés et libérés.

Dans la nuit de mardi à mercredi, Mayron Weibel, un habitant d’Aywaille âgé de 21 ans, a perdu la vie alors qu’il se trouvait au château Ange Wibin Gillard situé rue du Vieux Tilleul à My, sur la commune de Ferrières. Le jeune homme s’est rendu sur place avec deux membres de sa famille, son père, son frère et son cousin (hier, on ne parlait que de trois voleurs et non de ce dernier quatrième). Vers minuit trente, l’habitant du château, Yvan Dave, un informaticien retraité connu dans la région après s’être présenté aux dernières élections communales, a été réveillé. Le Ferrusien a vu des personnes dans la cour. Il a pris son arme et a tiré à plusieurs reprises. Il a touché Mayron d’un coup de chevrotine dans le dos. Mayron s’est écroulé dans le bois qui borde la propriété. A peu près au même moment, le tireur a fait un malaise. Il présentait des douleurs thoraciques. Les secours n’ont malheureusement rien pu faire pour Mayron qui est décédé. Yvan Dave a été privé de liberté tout comme les trois hommes qui accompagnaient Mayron. Lors de leurs auditions, les suspects qui accompagnaient le défunt ont nié s’être rendus sur place pour voler.

Le juge d’instruction a décidé de libérer Yvan Dave sous conditions. Le dossier à charge des personnes qui accompagnaient Mayron a été classé sans suite. Les trois personnes ont été relaxées et ne seront pas poursuivies tandis que le dossier d’Yvan va se poursuivre à l’instruction.