Héliport : les opposants s'ébranlent

Face à la troisième version du projet d'héliport à Xhoris, le comité des opposants n'est pas plus rassuré et sensibilise la population.

Sabine Lourtie

L'enquête publique a démarré hier. Mais cela fait déjà plus d'une semaine que le comité des opposants, devenu officiellement le « Comité des riverains de l'Héliport », s'ébranle et fourbit les armes, entre toutes-boîtes et panneaux « Non à l'héliport » disséminés dans le village et sur le site du futur projet. Ce dossier « héliport » à Xhoris, qui revient pour la troisième fois sur la table, ils n'en veulent pas. Et la troisième version n'y changera rien... Bernard Verhamme, patron de la confiturerie Comel à Xhoris (route de Marche), a en effet déjà introduit deux dossiers, finalement avortés, mais qui avaient récolté la foudre des riverains (112 lettres de protestations puis 257). Pour le comité d'opposants, mené par Raymond Kools, ce projet « ter » est tout aussi menaçant.