Un club de modélismeà Faimes: une passion gigantesque pour les miniatures

Un camion à l’échelle 1/10 sur batterie et radioguidé, c’est le défi de Cédric Collinet, passionné de modélisme. Qui veut le rejoindre ?

Caroline Viatour
 Cédric Collinet reproduit des modèles existants mais pas seulement. Les possibilités de customisations sont infinies. Il cherche désormais un terrain et d’autres passionnés.
Cédric Collinet reproduit des modèles existants mais pas seulement. Les possibilités de customisations sont infinies. Il cherche désormais un terrain et d’autres passionnés. ©C.Vi.

Qui n’a jamais monté un Meccano, joué aux Lego ou essayé de prendre son mal en patience pour réaliser des maquettes? À 48 ans, Cédric Collinet sait très bien dater la naissance de sa passion pour le modélisme. Rencontre. "Je fais ça depuis que je suis tout petit, sourit le Faimois. J’ai eu une période plus creuse après mes 15 ans car j’ai commencé à travailler mais depuis quelques années j’ai repris le train en marche et je fais ça très régulièrement." Pour ceux qui ne connaissent pas ou qui n’ont pas la patience, en bref, un modélisme c’est un ensemble de pièces à monter pour obtenir une reproduction en modèle réduit de quelque chose ou d’un véhicule. Cet ancien mécanicien poids lourds avec 15 ans de métier au compteur, se consacre plus encore à sa passion désormais. "Ce qui me plaît c’est de voir que tout s’assemble, que tout prend vie comme on le souhaite et qu’on peut créer l’univers qu’on souhaite.On peut tout customiser et réinventer des modèles existants ou en inventer d’autres. On réalise ça à l’échelle 1/10 et puis on appareille pour pouvoir radioguider. Évidemment tout cela a un coût et prend énormément de temps." Il est presque inutile de le préciser, pour faire du modélisme il faut (au moins) de la rigueur, et de la minutie.