Parmentier: "Si c’est 2-0..."

Il y avait des sourires sur les visages après ce match nul dont on avait le sentiment qu’il arrangeait tout le monde. "Evidemment, on voulait gagner mais on n’a pas su le faire parce qu’en face, c’était une belle équipe aussi, avouait Olivier Parmentier.

A.R.
Parmentier: "Si c’est 2-0..."
Olivier Parmentier, qui remplaçait Thierry Deprez, relativisait. ©Yves Bircic

On a connu des moments positifs mais eux aussi. On aurait pu faire la différence à 2-0 et cela aurait alors été un autre match. Faimes aussi aurait pu mener 1-2 avec ce penalty que Firquet va chercher. Donc, le nul est quelque part logique… "