Les parrainages d’enfants continuent

La création de l’ASBL fait suite à la rencontre de plusieurs personnes qui avaient voyagé au Mali. L’objectif initial de l’association était alors d’acheminer du matériel.

Aujourd'hui, "on paie des tonnes de riz et de mil mais ce n'est pas notre rôle. D'autant qu'on ne peut pas garantir que tout le monde en reçoit, constate Marie-Rose Dodion, qui garde une certaine rancœur envers certains. Il aurait fallu faire plus encore que ce qu'on a réalisé". Certains ont tenté de profiter de l'aide mais ils ont surtout provoqué l'arrêt de l'ASBL. Une accumulation de désillusions pour les membres de cette dernière, conjuguée à la situation du pays.